En envoyant ce formulaire de contact, j'autorise le traitement des données à caractère personnel transmises conformément à l'art. 13 du GDPR. Informations au sens de l'art. 10 loi n. 196/2003. Pour plus d'informations, visitez privacy policy

Le contrôle de gestion dans les installations de biogaz

Les installations de biogaz ont un cycle apparemment simple de production qui sur le papier rend possible de réaliser des marges substantielles. En réalité, les fabricants se trouvent souvent à faire face à des besoins financiers imprévus ou, après quelques années d’activité, ils découvrent que les comptes ne sont pas justes. Les causes de cela peuvent être trouvées dans de divers aspects qui rendent l’activité de transformation de la biomasse beaucoup plus critique qu’elle ne semble à première vue.

Pour comprendre comment les facteurs de complexité interagissent les uns avec les autres et comment ils ont   une incidence sur le résultat final, ils ne suffisent ni la comptabilité générale de l’ entreprise, ni le simple relevé des données techniques de l’installation. En effet, il faut identifier les données techniques fondamentales du processus industriel pour les surveiller de façon adéquate et les placer en relation avec les coûts et les revenus évalués par des critères industriels. Une quantification des coûts doit être effectuée avec des instruments qui donnent une réponse rapide, objective et techniquement correcte. Il y a un certain nombre d’éléments qui peuvent rendre difficile une gestion équilibrée des installations de biogaz.

L’investissement nécessaire est significatif par rapport au chiffre d’affaires, étant donné que même avec l’efficacité maximale, le chiffre d’affaires maximal prévu peut être atteint, mais jamais amélioré, tandis que, en cas de problèmes, le chiffre d’affaires baissent de façon irrécouvrable.  Non seulement l’investissement est  constitué par l’ensemble de l’installation , mais aussi par les considérables stocks de matières premières (biomasse d’origine végétale) immobilisés pendant de longues périodes. Un investissement élevé implique, en général, une dette élevée, des taux d’intérêt élevés et un taux de rendement élevé: tout cela, notamment dans les premières années du lancement d’une entreprise, rend très délicat l’équilibre entre les engagements financiers et le flux de caisse apporté  par les activités et l’équilibre entre les coûts et les revenus.

Il n’est pas facile d’ évaluer le coût industriel de la biomasse. Il représente le coût principal dans le cycle de production, mais son coût est difficile à établir à partir de la comptabilité parce que:

  • La biomasse est souvent partiellement ou totalement auto-produite.
  • Le coût d’acquisition est soumise aux fluctuations du marché agro-alimentaires qui peuvent être considérables.
  • Le coût réel de la biomasse est déterminé aussi par de différents coûts de service.
  • La biomasse est soumise à une importante perte de poids.
  • La durée de conservation est très longue.
  • Plusieurs biomasses principales peuvent être utilisées simultanément.
  • On peut utiliser de différentes autres matières premières ou produits complémentaires.
  • L’inventaire du stockage de la biomasse exige des mesures et des estimations indirectes qui ne sont guère en mesure de donner un résultat final  univoque.

Le cycle de traitement est affecté par de divers facteurs et il a une très forte inertie. La relation entre la cause et l’effet – c’est-à-dire entre le réservoir et la production d’énergie électrique- est influencée par de nombreuses variables et largement dilatée dans le temps. Donc il n’est pas tout de suite évident  le réel effet économique  des choix de production qui ont été pris.

Les marges d’exploitation ne sont pas expansibles (on ne peut  pas utiliser de levier des volumes  ni des prix de vente) et si le cycle de production n’ est pas optimisé, elles peuvent s’éroder rapidement.

L’activité d’une installation de biogaz est une activité industrielle et nécessite des instruments de contrôle semblables à ceux qui sont utilisés dans d’autres industries manufacturières.
Bien sûr, les qualitès distinctives du processus de production nécessitent l’adoption d’instruments spécifiques et structurés. La plupart des données techniques est généralement déjà disponible dans le système de conduction de l’usine, mais elle n’ est pas capable de fournir des outils de contrôle et de gestion de la performance économique de l’activité de production.
La comptabilité générale a des buts civils et fiscaux, mais elle peut être inadéquate ou même trompeuse en ce qui concerne l’évaluation du processus industriel.

Le logiciel de gestion Facts développé par Luca Pretti en collaboration avec le Cabinet de M. Marco Pretti – spécialisé dans les systèmes de contrôle de gestion – est unique, spécifique, efficace, exhaustif et capable de donner en temps réel toutes les informations nécessaires pour évaluer  le rendement d’exploitation de la production ainsi que de surveiller et d’améliorer à tout moment les stocks de matières premières. La confirmation est immédiate et permet instantanément d’évaluer avec des critères stricts la charge de la production en termes de quantité, d’ énergie et de coût, en rémarquant les écarts par rapport aux standards préfixés par l’entreprise. L’ élaboration des données enregistrées permet  d’analyser automatiquement les indices d’efficacité du processus de production mettant en évidence son cours au fil du temps.

En envoyant ce formulaire de contact, j'autorise le traitement des données à caractère personnel transmises conformément à l'art. 13 du GDPR. Informations au sens de l'art. 10 loi n. 196/2003. Pour plus d'informations, visitez privacy policy

La criticité de l'usine de biogaz

L’usine de biogaz a un processus de transformation apparemment linéaire, qui implique pourtant plusieurs aspects critiques:

  • Le volume de la biomasse nécessaire est considérable et son coût industriel ne peut pas être déterminé immédiatement.
  • Le coût d’acquisition est soumis à des fluctuations importantes du marché et au coût des services concurrents et des frais accessoires.
  • La biomasse de l’ensilage est soumise à une baisse significative du poids et à un processus de compactage.
  • On peut  utiliser simultanément plusieurs biomasses principales et différentes matières premières opportunistes.
  • Il y a des apports d’additifs de nature chimique ou biologique.
  • L’inventaire du stock de biomasse a de considérables marges d’erreur et nécessite des mesures et des estimations indirectes.
  • Le cycle de traitement est affecté par divers facteurs et il a une très forte inertie. La relation entre la cause et l’effet – c’est-à-dire entre le réservoir et la production d’énergie électrique- est affectée par de nombreuses variables et largement dilatée dans le temps. Donc il n’est pas tout de suite évident  le réel effet économique  des choix de production qui ont été pris.

Caractéristiques de BIOGAS DATA MANAGER

Le système de gestion développé par Luca Pretti en collaboration avec le Cabinet Pretti  est un outil informatique pour l’enquête rationnelle, formelle et exhaustive de la production faite dans le but d’enregistrer et élaborer d’une manière systématique et organisée les facteurs qui influent sur la performance économique du processus.

En effet, les procédures administratives relatives à la tenue de la comptabilité générale ne vous permettent pas d’obtenir une confirmation rapide  sur les résultats d’exploitation, ni d’avoir des informations utiles pour prendre des correctif efficaces dans le processus de production.
Le système informatique dédié au système de gestion technique fournit donc une énorme quantité de détections de données de l’installation, mais il ne propose pas d’ outils d’analyse des processus économiques et notamment ne donne pas d’instruments pour la détection et la gestion du mouvement et du coût des moyens de production.
Le système de gestion développé par Luca Pretti se fonde sur une base de données relationnelle Firebird installé sur une machine locale ayant  fonction de serveur.

L’accès à la base de données arrive via un serveur d’application installé sur la même machine,  qui d’une part gère toutes les lectures et écritures de la base de données et de l’autre  met à la disposition un accès unique à une gamme d’applications client soit via un réseau local, soit via Internet .

Le serveur d’application isole la base de données  des applications clientes et optimise le trafic de données sur le réseau, en améliorant la possibilité de bénéficier du système et en prévenant les problèmes qui pourraient découler de l’instabilité du réseau.

Les applications clientes sont disponibles:

Application dans un  environnement Windows qui gère toutes les fonctionnalités du système, soit par connexion au réseau local soit distant.

Application dans un environnement d’ Android par l’utilisation d’une tablette pendant les opérations de chargement.

Accès par navigateur à toutes les fonctionnalités de reporting.

En envoyant ce formulaire de contact, j'autorise le traitement des données à caractère personnel transmises conformément à l'art. 13 du GDPR. Informations au sens de l'art. 10 loi n. 196/2003. Pour plus d'informations, visitez privacy policy

La gestion des moyens de production

Les moyens de production (par exemple des céréales hachés) constituent l’élément principal du compte économique et la gestion de leur coût (en tant que valeur de l’unité, mélange et  capacité de production) représente un outil incontournable d’optimisation de résultat d’exploitation.

Dans le système Facts, trois grandes catégories de moyens de production sont différemment gérées par des  logiques et outils configurés selon leurs particularités:

Pour l’ensilage (par exemple le maïs haché), les productions de chaque année  sont gérés séparément  et le coût (même l’auto-produit), la perte de poids, la capacité de production spécifique (par rapport à la matière première de référence) et le mouvement des tranchées du magasin sont séparément gérés.

Pour d’autres moyens de production différents des coupes fines, il est exécuté le coût (également de l’auto-produit) et la spécifique  capacité de production. La valeur des charges en production  est déterminée progressivement pour chaque mouvement par  la méthode FIFO. La manipulation des entrepôts (par ex. Silos) est gérée aussi.

  • Chaque moyen de production est déplacé par quantité et valeur.
  • La valeur de ce déplacement est déterminée simultanément et en cas d’ajustements, instantanément recalculé.
  • Tous les achats sont gérés à partir d’un registre des contrats d’approvisionnement qui guide et facilite chaque enregistrement. Ils sont gérés simultanément tous les éventuels coûts accessoires d’achat (par ex. déchiquetage, transport).
  • On peut  associer à chaque livraison  ses propres références à la pesée et à l’échantillon pour l’analyse en laboratoire.
  • Pour le mouvement de charge de la production, on peut également enregistrer des données concernant l’opérateur et le niveau de précipitations du moment. La détection du niveau de précipitations (éventuellement et de façon totalement réversible) permet d’ effectuer  paramétriquement un réglage du poids réel des matières premières chargées. L’enregistrement des données relatives à des charges de production pourra être réalisé par l’intermédiaire de la tablette utilisée directement par le moyen mécanique utilisé.

Pour les suppléments la valeur des charges en production est déterminée progressivement pour chaque mouvement, grâce à la méthode FIFO.

Caractéristiques du système informatique

  • Le système technique de gestion informatisée détecte et stocke une vaste gamme de données de l’installation: un petit nombre de ces données, important  pour le contrôle de la gestion, est importé quotidiennement dans le système de gestion Facts par  une interface appropriée qui permet immédiatement une évaluation intégrée du cours économique et fonctionnel de l’installation.
  • D’autres données mensuelles de production et de vente sont enregistrées directement dans le système de gestion.
  • On peut relever les activités réalisées par les opérateurs.
  • Le système produit, en quantité et en valeur, des situations d’inventaire et de fiches de magasin de tous les moyens de production et permet  d’obtenir à l’écran une série d’élaborations qui constituent un outil important et complet pour surveiller la tendance de l’installation grâce à des indicateurs d’efficacité.
  • Tout le reporting à l’écran, ainsi que tous les fichiers de base peuvent être exportés sélectivement sur la feuille de calcul afin de permettre un traitement ultérieur (par exemple. Graphics).

Nous disposons d’une série de reporting, tels que:

  • Reporting quotidien orienté vers le contrôle de la quantité, la capacité d’énergie (pondérée pour son propre indice de capacité de production) et le coût des charges de production. Les totaux de chaque journée peuvent être vus également de manière synthétique et globale pour une période choisie.
  • Reporting par mois, qui montre, pour la période choisie, les données de production et les indices fondamentaux d’efficacité de l’installationet et du processus de production.
  • Reporting sur l’état d’avancement des paramètres techniques (par ex. les niveaux de remplissage) acquis à partir du système de conduction de l’usine.
  • Reporting de synthèse, pour la période choisie, des activités des opérateurs.
  • État des contrats d’achat des matières  hachées, pour lesquels instantanément on met  en évidence les progrès concernant la quantité et le coût, avec une présentation séparée des frais accessoires au moment de l’achat. Ces coûts supplémentaires peuvent également être examinés par type et par fournisseur.
  • Reporting des achats de matières premières alternatives et de suppléments pour la période souhaitée.
  • Vous pouvez activer l’ envoi quotidien d’un e-mail, contenant les données de charge quotidiennes, à une liste de destinataires.

L’accès au système est protégé par un système d’identification (nom d’utilisateur et mot de passe). Chaque utilisateur se voit attribuer un niveau de fonctionnement comme suit:

  • Administrateur, sans aucune limitation opérationnelle, il peut gérer les utilisateurs.
  • Utilisateur avancé, sans aucune limitation opérationnelle.
  • Opérateur, seulement saisie de données de charges en production et d’activité du personnel
  • Host, il n’utilise que l’interface Web (reporting).

En envoyant ce formulaire de contact, j'autorise le traitement des données à caractère personnel transmises conformément à l'art. 13 du GDPR. Informations au sens de l'art. 10 loi n. 196/2003. Pour plus d'informations, visitez privacy policy